CYTOCHROME P450 2B6

Rationnel: Le  CYP2B6 est un enzyme hépatique clé dans l’élimination de certains médicaments comme  le cyclophosphamide, l’Efavirenz,  le Bupropion/ ZYBAN, mais aussi des psychostimulants tels que l’ecstasy  (liste de substrats in vitro)
Il existe une large variabilité inter-individuelle dans l’expression de CYP2B6 dont l’origine pourrait être attribuée à ces polymorphismes et qui serait responsable de différences dans la pharmacocinétique des médicaments substrats de ce cytochrome avec un risque de sous efficacité ou de toxicité. 
Identification du SNP : rs3745274
Fréquence du polymorphisme : fréquence allélique de 0,21 chez les occidentaux et 0,45 chez les patients d'origine Africaine.
Fonctionalité du SNP chez l'homme : SNP non synonyme (Q172H). Pharmacocinétique de l’Efavirenz (EFV) : de nombreuses études ont montré que le variant allèlique CYP2B6*6 (rs3745274) est associé à une augmentation des concentrations résiduelles plasmatiques d’EFV et une fréquence accrue d'effets indésirables neurologiques.  Lors d'un arrêt de l'ensemble du traitement antirétroviral (fenêtre thérapeutique), l'allongement de la demi vie d'EFZ chez les porteurs du variant *6 à l'état homozygote expose les patients à une monothérapie par EFV lorsque les autres molécules ont été éliminées hors de l'organisme et donc à un risque accru de mutation du VIH.
Indication du test de génotypage : avant l'introduction de l'EFV pour prévenir risque de surdosage et de neurotoxicité.
Mode de Rendu des Résultats:  Efavirenz : Chez les patients Homozygotes pour le variant *6 (CYP2B6*6/CYP2B6*6) risque de surdosage et d'effet indésirable neurologique; réduire la posologie de départ et contrôler les concentrations résiduelles plasmatiques à l'état d'équilibre. En cas de fenêtre thérapeutique, arrêter l'EFV avant les autres antirétroviraux.